Un référendum sur l'indemnisation des chômeurs?

Publié le par Jacques Heurtault

J'en reste sur le cul! J'ai du mal à croire que l'on puisse atteindre un tel sommet dans la démagogie ... Pourtant, je n'ai pas été victime d'une berlue auditive! "Il" l'a bel et bien dit!

 

Nous sommes à moins de trois mois du jour où nous connaitrons le nom du futur Président de la République. Le détenteur de la fonction en titre, après avoir dit :

1. "Je serai le président du pouvoir d'achat"

2. "Si le chômage n'a pas diminué de moitié à la fin de mon mandat, les Français et les Françaises devront en tirer les conséquences"

vient d'émettre une idée de référendum sur un sujet hyper-sensible, probablement le plus sensible pour l'écrasante majorité des électeurs.

 

Eh bien, chiche! Qu'il le programme "son" référendum ... Je lui laisse le choix de la date!

1. Avant le premier tour de l'élection présidentielle. C'est techniquement possible.

2. Entre les deux tours de cette même élection. Pourquoi pas?

3. Après le deuxième tour décisif de l'élection présidentielle mais avant le premier tour des législatives. Histoire de mettre un peu de piment dans le débat public ...

4. Dans le mois qui suit le deuxième tour des législatives voire la semaine qui suit ...

 

Je pose une seule condition : il faudra que le projet de loi soumis à référendum traite des deux sujets :

1. Le mode de financement de l'indemnisation et le mode de financement des actions de retour à l'emploi.

2. Le mode de calcul de l'indemnisation des "privés d'emploi".

 

Il est clair, en effet, que, si on suit l'idée d'un référendum sur un tel sujet, il va falloir retenir la perspective de faire payer tous les électeurs et toutes les électrices. Comment accepter l'idée que des personnes - nombreuses - qui ne payent RIEN pour financer ce drame national puissent avoir le droit de décider qui va payer à leur place? Moi, avec ma proposition de réforme développée ici même il y a moins de 15 jours, j'ai déjà lancé une piste! "Lui", rien! Je la résume : Supprimer le mode actuel de financement et le remplacer par une augmentation de la CSG (voire une deuxième augmentation de la TVA ...?).

Il sera intéressant de voir comment vont réagir les électeurs et les électrices! Selon le schéma que je propose, ceux qui travaillent dans le secteur privé marchand vont payer moins qu'actuellement. Les autres, tous les autres, peu ou prou, vont payer plus ...

 

Une leçon simple à tirer de cette proposition saugrenue de référendum : la démagogie rend fou!


Publié dans Cohésion sociale

Partager cet article

Commenter cet article

Jean Daumont 17/02/2012 16:14


Rien à voir avec un référendum, mais la réponse à ma question intéressera peut-être vos lecteurs : qu'est-ce que cette histoire de Maire de Nogent voulant édifier une statue de ...Cécilia
Bruni-Sarkozy ? Un canular ?...Tout bien réfléchi, ça pourrait peut-être faire l'objet d'un référendum...

Jacques Heurtault 17/02/2012 16:59



Ma foi, je suis comme vous! Je ne comprends RIEN à cette histoire ... Une chose est certaine : ce n'est pas un canular.


C'est la deuxième fois en quelques mois que l'on parle de Nogent sur Marne sur les grands médias nationaux! A ce rythme, nous allons bientôt faire la "une" en boucle sur CNN!


Fallait-il effacer l'impact particulièrement désastreux de cet arrêté du maire relatif au "glanage" des pauvres dans les poubelles du marché et des environs?


Il y a bien eu , jadis, des plumassières à Nogent, ouvrières d'origine italienne (il y a une souche italienne à Nogent depuis un siècle et demi environ).


Dans le cadre d'un programme immobilier, appelé "La Petite Italie", en centre-ville, à immédiate proximité de la rue Sainte Anne (la rue de François Cavana, l'auteur des "Ritals"), tout près de
la librairie "Berthet" que vous avez connu, là où il y avait la caserne des pompiers, l'idée est venue à quelqu'un (le maire?) d'y mettre en bonne place une statue à la gloire des plumassières
italiennes ...


L'épouse de Nicolas Sarkozy étant italienne, il lui a été proposé d'être le modèle du sculpteur ... Nous allons donc avoir une statue représentant une plumassière, à l'effigie de Carla
Bruni-Sarkozy.


On peut affirmer que les origines de Carla Bruni n'ont pas grand chose à voir avec le monde ouvrier ... Tout comme Marianne, notre égérie de la République, n'a pas grand rapport ni avec Catherine
Deneuve qui, un temps, lui a prêté ses traits ni avec une autre dont je ne suis plus très sûr du nom (Casta?)...


Est-ce une bonne publicité pour Nogent? Je n'en sais rien.


La plumassière représentée sera-t-elle "dans le plus simple appareil", comme aime à le faire les artistes? Je n'en sais pas davantage ... Auquel cas, d'aucuns fantasmeront certainement!


 


 



Jean Daumont 13/02/2012 10:12


Le référendum, étant ouvert à tous les citoyens, ne peut être que "démocratique", mais son utilisation doit être justifiée par le caracère "universel" du sujet ...En l'occurrence, le problème de
l'indemnisation des chômeurs est évidemment important, mais il ne concerne qu'une partie de la population et relève plutôt d'un "Grenelle" entre les parties concernées...

Jacques Heurtault 13/02/2012 11:26



C'est très exactement ce dont je ne veux pas ... Le chômage est devenu un problèle non plus économique, non plus seulement social mais SOCIETAL. Il appelle donc une réponse politique.
L'indemnisation des chômeurs ne doit plus relever du régime de "l'assurance" mais du régime de "la solidarité". Donc de l'impôt ... Donc du Parlement ou bien d'un "corps référendaire" à créer par
une modification de la Constitution.


En droit, tout est possible. Il n'y a qu'une seule règle à respecter : la cohérence de chacune des parties des différents "codes" avec l'ensemble des "codes".


Au demeurant, la partie de la population actuellement concernée pèse environ deux dizaine de millions de salariés environ. Ce n'est pas rien.



Jacques 11/02/2012 00:11


Bien votre rappel de la "sortie" de NS sur le chômage, à la télé en 2007.


J'avais oublié. Merci....


 


jf.

Jacques Heurtault 11/02/2012 10:21



Je vous en prie ... Le plaisir est pour moi.



Rivaud 10/02/2012 23:27


Si ce référendum a lieu un jour, ce que je ne crois pas, l'abstention risque de dépasser tous les records. Je propose d'autre thèmes: le nombre de parlementaires et leur rémunération, le
cumul des mandats, le nombre de mandats successifs, l'âge de la retraite pour les élus, la comptabilisation des bulletins blancs liée au vote obligatoire, l'obligation pour les maires
de proposer un référendum de proximité sur les projets d'urbanisme ... J'arrête, mon lit m'attend, bonne nuit!

Jacques Heurtault 11/02/2012 10:20



Le nombre très significatif de thèmes de référendum que vous proposez m'amène à relancer l'idée d'un "corps référendaire" qui serait un ensemble de citoyens élus au suffrage universel direct pour
une durée de un an, voire deux ans (mais pas plus!) au nombe de un élu pour 1.000 électeurs inscrits voire 1.000 personnes recensées (donc, c'est selon, 450.000 ou 650.000 citoyens) dont la
fonction serait de se prononcer sur les référendums(et rien d'autre!). La relative IMPORTANCE numérique de ce corps référendaire le rendrait indiscutablement représentatif pour s'exprimer au nom
du Peuple de France. Pareillement, la relative FAIBLESSE numérique rendrait possible la multiplication des référendums sur des thématiques variées.


Cela signifierait qu'une ville comme Nogent sur Marne aurait ainsi, c'est selon, soit 190 délégués référendaires (car il y a 19.000 électeurs inscrits environ à Nogent), soit 320 délégués de ces
mêmes délégués (car il y a 32.000 habitants à Nogent).


La première des difficultés serait de TROUVER ces 190 ou 320 délégués car cela supposerait qu'il faille, d'abord, trouver au moins le double ou le triple de CANDIDATS ... Soit 600 à 1.000
citoyens inscrits sur la liste électorale... Pas forcément évident!


Avez-vous bien dormi?



Il Rève 10/02/2012 13:29


Un référendum pour l'indemnisation des chômeurs ? . . . Bien évidemment je suis pour quand je pense que celui qui le propose risque d'en bénéficier. Pas du référendum, du chômage.

Jacques Heurtault 10/02/2012 22:54



S'il n'est pas réélu, hypothèse possible voire probable, il retrouvera du boulot en moins d'un mois! Probablement beaucoup mieux payé que son actuel emploi ... Au moins dix fois mieux payé!