Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog politique de Jacques Heurtault. Propositions audacieuses. Invitation au débat.

Vive l'Europe Fédérale!

28 Juin 2012, 10:00am

Publié par Jacques Heurtault

Cette question devient, face aux réalités, LA question centrale à laquelle il faut répondre!

 

Ma réponse est on ne peut plus claire : Vive l'Europe Fédérale!

 

Qu'est-ce à dire?

 

1. Il faut remiser au placard le concept de la FRRAANCEE ... indépendante. De toutes les façons, la notion même d'indépendance nationale n'a désormais aucun sens. Qui peut croire qu'un pays aussi petit (même pas 1% de la population mondiale!) puisse encore décider SEUL de son propre avenir? Tout est désormais interdépendant. Etions nous indépendants pendant la Seconde Guerre Mondiale? Bien sûr que non! D'aucuns, très peu nombreux au début, étaient mêmes particulièrement heureux d'être très dépendants du Royaume Uni puis des Etats Unis. Sans eux, sans ces deux Etats, nous serions tous, comme l'a si bien dit Michel sardou, "en Germanie, à saluer je ne sais qui ..."

 

2. Il faut retenir l'idée, simple dans son concept mais difficile à faire comprendre, qu'il existe, pour chaque thème, un niveau optimal de prise de décision. Ce niveau n'est pas obligatoirement le sommet ... C'est même rarement le cas. On appelle cette règle le "principe de subsidiarité".

 

3. Pareillement, tous les êtres humains naissant et demeurant libres et égaux en droits, c'est le nombre qui doit déterminer, seul, le poids de la représentativité élective. Ainsi, la France n'ayant que 65 millions d'habitants, elle ne doit peser que pour sa propre part numérique ... Les Luxembourgeois n'étant que 200.000, doivent donc peser environ 300 fois moins que les Français, lesquels doivent peser environ 20% de MOINS que les Allemands mais 15 fois plus que les Irlandais ... Ce n'est pas très compliqué à comprendre. C'est, par contre, beaucoup plus difficile à admettre ... surtout quand on est numériquement plus faible que tel ou tel autre peuple. Faire admettre à un Français que les Allemands étant plus nombreux, ils doivent naturellement et évidemment "peser" plus lourd que les Français dans les prises de décisions européennes.

 

4. La France a-t-elle l'intention de faire la guerre à l'un quelconque des autres pays européens? Evidemment non! Du moins il faut l'espérer (et je l'espère!). La France a-t-elle des intérêts à défendre dans le reste du monde qui soient  contradictoires avec les intérêts des autres pays européens? Je ne le pense pas. Dans un tel contexte, à quoi sert-il que nous ayons une armée indépendante? Pourquoi ne nous contenterions nous pas d'avoir à entretenir la juste part qui nous incomberait d'une armée européenne dont le commandement serait confié à une autorité européenne pilotée par un gouvernement européen, lequel ne pourrait engager lesdites forces que sur mandat du Parlement Européen et d'un Sénat européen (à l'instar de ce qui se fait aux Etats Unis)? Cela couterait beaucoup moins cher ... Tout le monde s'en porterait mieux!

 

5. Dans un environnement économique de plus en plus mondialisé, est-il sain que les règles fiscales soient différentes d'un pays à l'autre, à tel point que les pays se font une véritable concurrence fiscale? Prenons un exemple vécu en France : celui de la liberté "tarifaire" de la défunte "vignette" automobile ... Les Conseils Généraux recevaient le produit de la "vignette" automobile qui était calculée selon un barême national. Soit! Vint le moment où, décentralisation oblige, il fut décidé que le barême lui-même serait fixé non plus par les autorités nationales mais par chaque Conseil Général ... Soit! Des Conseils Généraux, bêtes comme leurs pieds, décidèrent d'augmenter dans des proportions conséquentes ledit barême applicable dans leurs départements respectifs, pensant ainsi se faire de l'argent à bon compte. Un autre Conseil Général, celui de la Marne (51), décida d'une toute autre politique! Il décida de BAISSER dans des proportions considérables ledit barême ... Et il se produisit ce qu'il devait se produire : les immatriculations de véhicules dans ce Département affluèrent ... Il s'en suivit, malgré la baisse du barême, une hausse considérable de la rentrée fiscale globale! Il fallu plus de trois années pour que les autorités nationales parviennent à metre au point le dispositif légal capable de contrer cette mesure... Au bout du compte, on en est arrivé (plusieurs années supplémentaires furent nécessaires pour cela!) à la suppression pure et simple de la "vignette" automobile ...

La concurrence, c'est bien ... à condition de l'organiser convenablement d'une part et de ne pas en abuser d'autre part... C'est comme en toutes choses : il faut procéder avec ordre et méthode, ce qui nécessite de prendre le temps nécessaire à la réflexion, à l'élaboration, à la mise au point et ... à la mise en oeuvre des choix politiques. Cette méthode, excellente, est peu compatible avec l'impatience revendicative ...

 

6. On pourrait ainsi passer en revue tous les thèmes de la nécessaire fédéralisation de l'Europe ... Les structures de gouvernance, les forces armées, les forces de police, la Justice, la fiscalité et ..., cerise sur le gâteau, la protection sociale! Et quelles cerises, s'il vous plait ... Vous avez noté le pluriel, évidemment ... J'en ai sûrement oublié!

Commenter cet article

Jacques 01/07/2012 10:24


Cher JH,


Il y a quelques jours seulement vous exprimiez votre désaccord quant à ma position sur l'abandon par la France de sa "force de frappe".


Mais dans votre § 4 ci-dessus, vous exprimez vous même la nécessité de ne plus avoir en France une "armée indépendante".


N'y aurait-il pas là une contradiction quelque part ....???


 


jf.

Jacques Heurtault 02/07/2012 00:26



J'ai compris que vous souhaitiez un abandon unilatéral de sa force de frappe nucléaire par la France. Moi, je suis plutôt favorable à sa mise en commun au service de la défense de l'Union
Européenne toute entière ... dans le cadre de la construction d'un système de défense commun incluant ladite "force de frappe nucléaire" Une C.E.D. en quelque sorte ...



jasmin 29/06/2012 15:55


Jacques


Ce n'est pas nécessaire de mettre les journalistes de la presse et des médias sur un pied d'estale. En France, dans leur très grande majorité, ils (elles) sont les relais légitimés par un système
et ont pour mission de faire accepter par l'opinion le ou la candidat(e) et/ou les programmes qui ont été choisis par les agences de com' et autres groupes d'influences qui animent ledit système.
 


 

Jacques Heurtault 02/07/2012 00:17



Ce que tu dis est largement vrai ... Un peu moins schématique, peut-être ... J'ai une dent contre les journalistes en général même s'il en existe, de temps en temps, de fort bons. Ils sont si
rares ...



GM 29/06/2012 08:21


Je sais bien : Il y a des nuances "juridiques" et institutionnelles qui échappent à la plpart des "gros sabots" qui font l'opinion.


Notez ainsi que l'UE, justement, y'en a qui sont dedans en totalité, et d'autres qui n'y ont qu'un pied.


Europe des 27, Europe des 17, Europe de la défense, espace Shengen, etc.


Bref, la "confédération européenne" est un peu comme une auberge espagnole : le menu est à géométrie variable.


Et elle ne deviendra "fédérale" que dans quelques années, quand les conditions économiques et juridiques (en général le second suit le premier pour s'y accoler) seront réunies sur un socle
solide, stable et commun.


On n'y est pas encore.

Jacques Heurtault 29/06/2012 09:42



Il est bien certain, hélas!, que la nuance ne caractérise pas notre "presse" ... Je le déplore.


Moi, en tant que citoyen, j'ai le droit de ne pas faire preuve de nuance, précisément parce que je suis citoyen, donc "de base". Un journaliste, lui, est professionnel. Il DOIT être scrupuleux.
Il DOIT être pondéré. Il DOIT être neutre en ce sens que ses opinions personnelles ne doivent transparaitre de son discours ... Nous sommes très loin du compte!


Votre commentaire est tout à fait pertinent : c'est toujours compliqué, l'Europe!



jasmin 28/06/2012 23:37


Fichtre !


Le Palais du Luxembourg est la très confortable et luxueuse maison de retraite des députés non réélus, en mal de privilèges ou vieillissants. Marianne est tellement généreuse !

Jacques Heurtault 29/06/2012 00:08



C'est pour cela qu'il s'appelle le Palais du luxe en bourre! Par contre, je ne savais pas que c'était une maison. Est-elle close?


Je dois reconnaitre que Marianne, sur les bustes qui la représentent, nous révèle une poitrine assez généreuse ...


Mais, avec le mode de scrutin que je propose, cela amènerait un courant d'air frais salutaire!



jasmin 28/06/2012 19:55


Jacques 


 


La population française est estimée à 65 350 000 (Insee chiffre 2011).


La population allemande est estimée à 81 953 800 (chiffre 2011, avec décroissement observé depuis 2004)


On n'atteint pas vraiment les 20% que tu évoques.


Néanmoins l'Europe ne peut pas continuer à fonctionner, tout en déconsidérant la très grande majorité des partenaires européens sous prétexte que leur population est moins élevée que celles de
l'Allemagne et la France. Ca n'a certainement pas engendré de réussite notoire, voire pire, et voilà que ça agace de plus en plus les parlementaires des autres nations qui en ont ras la casquette
de jouer les moutons de panurge.  


On comprend tout de suite mieux pouquoi, sous le prétexte fallacieux de protéger les Européens d'une montée de l'islamisme, la France et l'Allemagne, s'opposent énergiquement à l'entrée de la
Turquie dans l'Europe, lequel pays au titre d'une réglementation obsolète et inique, deviendrait alors n°1, et par extension chef de file. 


Il faut vraiment reconsidérer urgemment cette Constitution européenne bricolée par des opportunistes sans foi ni loi.

Jacques Heurtault 28/06/2012 20:50



Le rapport entre population française et population allemande est de 0,79739854064 ... Pas tout à fait 0,8 ... Je te le concède! Mais comme résultat d'un calcul mental, mes 80% (autrement dit la
France a une population 20% plus faible que celle de l'Allemagne ... Il s'ensuit, évidemment, que l'Allemagne a une population 25% plus élevée que celle de la France.


Le Luxembourg dispose du même poids que la France ou l'Allemagne en matière de fiscalité alors qu'ils ne sont que 200.000 ... Le Luxembourg a 6 députés au Parlement Européen ... La France 72 ...
Le député de Lozère en a-t-il "ras la casquette" de jouer le mouton de Panurge au Palais Bourbon? Et les deux députés de la Creuse?


Ta remarque me permet de rebondir sur ma proposition de réforme relative au mode de désignation des Sénateurs ... 15 Sénateurs par région, qu'il s'agisse d'une "petite" région (le Limousin?) ou
d'une "grande" (L'Ile de France, dont l'origine du mot vient de "liddle France" qui a donné "little France" puis l'Ile de France ...), c'est typiquement le rôle du Sénat que de représenter les
territoires. Au niveau de l'Union Européenne, le "Sénat", c'est le "Conseil" ... celui qui se déroule à Bruxelles.



GM 28/06/2012 11:19


Point 5 et 6 devraient être des priorités : ont en est encore loin : on juste pu unifier nos barèmes douaniers et à peu-près nos TVA (quoique...)


Alors le reste !


 


Et puis avant l'étape "fédéraliste", il y a l'étape "confédéraliste".


On est en plein dedans et ça balbultie : Même avec une monnaie unique, y'en a qui font encore "bande à part" et les autres ont du mal à se comprendre sur le sujet...


 


Mais on peut espérer mieux, c'est sûr et j'en conviens !

Jacques Heurtault 28/06/2012 20:20



Le débat "confédération" ou "fédération" me rappelle une guerre vieille de 150 ans environ, de l'autre côté de l'atlalntique ... Pas bon, ça! Il faut savoir si on veut être dedans ou dehors ...
On ne peut pas vouloir être dedans quand c'est avantageux (et seulement pour les avantages!) et dehors quand ça l'est moins ... C'est un peu trop facile.


C'est sûr que le chemin est long et difficile ... Songeons quand même au fait que cela fait 66 ans qu'il n'y a pas eu de guerre entre deux Etat membres de l'Union Européenne. Ce n'est déjà pas si
mal! Ca vaut le coup de continuer ...